Comment améliorer le TTFB et les temps de réponse du serveur pour votre site WordPress (6 conseils clés) | Weapzy
WEAPZY

Comment améliorer le TTFB et les temps de réponse du serveur pour votre site WordPress (6 conseils clés)

La vitesse de votre site WordPress joue un rôle essentiel dans son expérience utilisateur (UX), ainsi que dans son optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). Si vos pages Web ont des temps de chargement lents, cela peut non seulement affecter vos classements, mais également faire chuter vos taux de conversion.

 

Un GIF d'un homme qui applaudit.

 

L’une des meilleures façons d’améliorer les temps de réponse du serveur sur votre site WordPress est de se concentrer sur la réduction du temps au premier octet (TTFB). Cela permet de s’assurer que votre site se charge le plus rapidement possible dans le navigateur des visiteurs, ce qui réduit le risque qu’ils l’abandonnent.

Dans cet article, nous allons expliquer ce qu’est le test TTFB, pourquoi il est important et comment effectuer un test TTFB sur votre site. Nous aborderons ensuite six conseils clés que vous pouvez utiliser pour réduire le TTFB et améliorer les temps de réponse du serveur dans WordPress. C’est parti !

 

Dans cet article 👀

  • Qu’est-ce que le TTFB ?
  • Pourquoi le TTFB est-il important pour votre site WordPress ?
  • Comment effectuer un test TTFB sur votre site WordPress ?
  • Comment améliorer le TTFB et réduire les temps de réponse du serveur à l’aide de plugins et d’outils WordPress (6 conseils)
  • Foire aux questions (FAQ)
  • Conclusion

 

Notre équipe de Weapzy aide les propriétaires de sites Web, les partenaires d’agences et les partenaires freelances à faire fonctionner rapidement leurs sites WordPress. Que vous ayez besoin de nous pour gérer un seul site Web ou pour soutenir 1 000 sites clients, nous sommes là pour vous aider.

 

Qu’est-ce que le TTFB ? ⏱

Le TTFB est l’abréviation de  » Time To First Byte  » (temps jusqu’au premier octet), fait référence au temps qu’il faut pour qu’un navigateur reçoive le premier octet de données du serveur d’un site web. En d’autres termes, cette mesure permet d’évaluer la réactivité d’un serveur web après qu’une demande HTTP a été faite par le navigateur d’un client.

Plus le TTFB de votre site web est rapide, mieux c’est. Cela signifie que les ressources et les données de votre site seront chargées plus rapidement dans les navigateurs des visiteurs.

Le TTFB est composé de trois parties principales :

  1. La requête HTTP est envoyée au serveur, qui peut inclure une recherche dans le système de nom de domaine (DNS), mais qui varie en fonction du réseau et de la connexion de l’utilisateur.
  2. Le site serveur traite la demande et génère une réponse en communiquant avec les systèmes du réseau, en exécutant des scripts, en faisant des appels aux bases de données, etc.
  3. Le serveur transmet le premier octet de la réponse au client, qui marque le TTFB.

En fin de compte, le temps qu’il faut pour que toutes ces phases se terminent constitue le TTFB. Plus loin dans ce billet, nous verrons comment exécuter un test TTFB. Cependant, en règle générale, un bon TTFB se situe entre 200 millisecondes (ms) et 500 ms mais l’idéal est qu’elle soit inférieure à 100 ms.

Le TTFB pour un site donné dépend d’une grande variété de facteurs. Par exemple, si vous disposez d’un site Web complexe et de grande envergure, vous pouvez vous attendre à un temps de réponse plus long qu’avec un simple blog.

 

Pourquoi le TTFB est-il important pour votre site WordPress?⚡

Lorsqu’il s’agit d’optimiser un site Web et de fournir une UX positive, la vitesse du site est d’une importance capitale. Cependant, si vous remarquez que les performances de votre site souffrent, cela peut être dû à un TTFB inutilement long.

Plus le TTFB est long, plus les visiteurs de votre site devront attendre que leur navigateur affiche vos pages. Cela peut entraîner de la frustration, voire convaincre les utilisateurs de d’abandonner votre site et iront sur le site d’un de vos concurrents.

De plus, un site web lent peut nuire à votre référencement. Google considère la vitesse des pages comme un signal de classement crucial. Si votre site met trop de temps à se charger, vous risquez de voir votre position dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) chuter.

Il est important de noter que le TTFB n’est pas synonyme de vitesse du site web. Il s’agit plutôt d’une mesure de la réactivité. Cependant, toutes les mesures de vitesse et de performance sont pertinentes pour votre site Web. Bien qu’il y ait des débats sur la question de savoir si le TTFB est vraiment important – ou dans quelle mesure il l’est – son amélioration ne peut qu’aider votre site.

Il existe une poignée d’autres avantages qui découlent de la réduction de la CFT également. Non seulement elle peut améliorer l’expérience de navigation de vos visiteurs, mais elle peut aussi augmenter vos taux d’engagement et de rétention.

 

 

Comment effectuer un test TTFB sur votre site WordPress 🛠️

Avant de discuter de la façon d’améliorer le temps au premier octet, il est important de comprendre où il en est actuellement. C’est pourquoi nous recommandons d’effectuer un test TTFB sur votre site WordPress.

Il y a de multiples outils que vous pouvez utiliser pour mesurer la CFT. Il convient de noter que les résultats peuvent varier légèrement, selon le service ou la tactique que vous utilisez. Dans la plupart des cas, la meilleure méthode est simplement une question de préférence personnelle. Jetons un coup d’œil à quelques-unes des options les plus courantes.

  • WebPageTest
  • Outils Pingdom
  • GTMetrix
  • Test de performance de KeyCDN
  • Outils de développement pour Chrome

 

WebPageTest

WebPageTest est un outil populaire en ligne, souvent utilisé pour tester la vitesse des pages. Il est gratuit et facile à utiliser, et fournit un rapport détaillé sur les performances de votre site. Il propose même des suggestions pour améliorer la vitesse des pages :

 

Site Web de WebPageTest.

 

Pour utiliser cette solution afin de mesurer le TTFB, visitez le site web et entrez votre domaine dans le champ URL. Vous pouvez également sélectionner un Lieu du test et choisissez le navigateur que vous utilisez dans le menu déroulant Navigateur. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur le bouton Démarrer le test:

 

Le bouton 'Start Test' sur le site WebPageTest.

 

Sur la page des résultats, WebPageTest vous fournira une grande variété d’analyses et de détails sur votre site, y compris une note pour votre CFT. En plus de la note en lettre, vous pouvez trouver l’information sur le TTFB exact en millisecondes sous la section Résultats des performances:

 

Les résultats d'un test WebPageTest.

 

La durée cible du test WebPageTest est basée sur le temps nécessaire à la connexion du socket et aux négociations SSL (Secure Sockets Layer), au DNS et à 100 ms supplémentaires. Pour chaque 100 ms supplémentaire que la BFTT dépasse ce temps cible, l’outil de test fait descendre le site d’une lettre.

 

Outils Pingdom

Similaire à WebPageTest, Pingdom Tools est un autre outil en ligne gratuit qui est utile pour tester la vitesse et les performances de votre site. Pour l’utiliser, il suffit d’entrer votre URL dans le champ de texte et cliquez sur le bouton Démarrer le test:

 

Le site web des outils Pingdom.

 

Notez que, comme avec WebPageTest, vous pouvez également déterminer un emplacement spécifique à partir duquel effectuer le test.

Une fois que l’outil a terminé l’analyse de votre site, il affiche automatiquement les résultats du test. Vous verrez un note de performance globale ainsi que certains indicateurs clés tels que la taille des pages, le temps de chargement et les demandes :

 

Les résultats d'un test Pingdom Tools.

 

Plus bas sur la page des résultats, vous trouverez des informations plus détaillées et des graphiques sous la rubrique Demandes de fichiers. C’est là que vous trouverez vos résultats de la CFT. Cependant, il convient de noter que Pingdom fait référence à cette mesure en tant que ‘Wait time’ plutôt que TTFB:

 

Les résultats du TTFB d'un test Pingdom Tools.

 

L’avantage de cette solution est que vous pouvez voir quelles pages spécifiques de votre site sont à l’origine de temps d’attente inutiles. En passant la souris sur les sections jaunes, vous pouvez voir exactement combien de temps il faut pour que le TTFB se produise.

 

GTmetrix

GTmetrix est un autre outil de test de sites Web que vous pouvez utiliser pour mesurer le taux de fréquentation. Cependant, comme pour Pingdom, le TTFB est appelé « temps d’attente »:

 

 

Pour commencer, entrez votre URL et cliquez sur le bouton Testez votre site. Contrairement aux autres outils de test de vitesse de sites Web, cette plateforme ne vous donne pas la possibilité de spécifier un emplacement à partir duquel effectuer le test.

Cela peut prendre une minute ou deux pour que l’outil récupère et analyse votre site, en fonction de sa taille ou de sa complexité. Une fois l’analyse terminée, il affichera votre rapport de performance:

 

La page des résultats du test GTmetrix.

 

Vous y trouverez un score PageSpeed, des mesures pour le temps de chargement et la taille totale de la page, ainsi que les demandes. Cependant, pour obtenir des informations spécifiques sur le TTFB, ou dans ce cas le temps d’attente, vous pouvez naviguer vers la page « Waterfall »:

 

Les résultats du test 'temps d'attente' dans GTmetrix.

 

Dans cette section, il y aura des graphiques similaires à ceux affichés dans les résultats de test de Pingdom. Elle répertorie des pages spécifiques de votre site qui, lorsque vous les survolez, vont montrer le temps d’attente en millisecondes/secondes.

Enfin, il convient de mentionner que c’est la manière la plus simple d’accéder à ces mesures lorsque vous utilisez la version gratuite de GTmetrix. Cependant, si vous vous créez un compte ou  vous inscrivez à GTmetrix Pro, la CFT et d’autres informations pertinentes seront plus facilement accessibles dans le cadre de l’initiative de la CFT. 

 

Test de performance de KeyCDN

Ensuite, KeyCDN est un réseau de diffusion de contenu (CDN) bien connu qui peut aider à améliorer les performances de votre site WordPress. Il est également livré avec une fonction de test de performance que vous pouvez utiliser pour mesurer la TTFB de votre site Web :

 

L'outil de test de performance KeyCDN.

 

Une caractéristique unique de KeyCDN est qu’il vous permet de mesurer le TTFB à partir de plusieurs endroits à la fois. À ce stade, vous connaissez probablement l’exercice. Pour commencer, entrez votre URL et cliquez sur le bouton Test.

Lorsque l’outil a fini d’analyser le site, il affiche les résultats du test de performance. Vous pouvez y trouver les TTFB pour chaque site:

 

Résultats des tests de performance et de TTFB de KeyCDN.

 

Il existe également d’autres mesures utiles disponibles comme le DNS et le temps de connexion. Pour plus d’informations sur le test de chaque emplacement, vous pouvez cliquer sur le menu déroulant à côté de celui-ci.

 

Outils de développement de Chrome

Enfin, si vous êtes un utilisateur de Google Chrome, vous pouvez mesurer votre TTFB directement depuis le navigateur. Cette méthode est recommandée si vous ne voulez pas utiliser un outil en ligne, ou si vous êtes déjà au moins un peu familier avec DevTools.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que la latence du réseau et les conditions de connexion influencent la TTFB. Si vous effectuez vos tests à partir de votre propre navigateur et de votre ordinateur, il se peut que vous ne rencontriez pas la même TTFB que celle que vos visiteurs rencontrent de leur côté. Il est donc préférable d’utiliser l’un des outils tiers mentionnés ci-dessus pour obtenir une évaluation plus précise (ou au moins un deuxième avis).

Pour lancer et mesurer la TTFB depuis Google Chrome, visitez votre site WordPress dans un onglet du navigateur Chrome, puis cliquez sur les trois points verticaux dans le coin supérieur droit pour ouvrir le menu Chrome. Naviguez jusqu’à Autres outils ; Outils du développeur:

 

L'élément de menu Chrome DevTools.

 

Vous pouvez cliquer sur n’importe quel élément de la page pour l’inspecter plus en détail. Sous l’onglet Réseau vous trouverez une variété de mesures. Dans l’onglet Waterfall cliquez sur l’élément que vous souhaitez inspecter et visualisez le TTFB dans le panneau qui s’ouvre:

 

Métriques TTFB listées dans Chrome DevTools.

 

Sur cette plateforme, vous trouverez les mesures en attente (TTFB) « . Si vous souhaitez une explication plus approfondie de l’un des termes de cette fenêtre, ou si vous avez besoin de conseils pour interpréter vos résultats, vous pouvez cliquer sur Explication pour plus d’informations.

 

Comment améliorer le TTFB et réduire les temps de réponse du serveur à l’aide de plugins et d’outils WordPress (6 conseils) 👏

Maintenant que vous avez compris ce qu’est le Time to First Byte et pourquoi il est important, nous pouvons passer à la partie amusante : réduire le TTFB pour améliorer les temps de réponse du serveur. Après avoir effectué un test du temps au premier octet, selon l’outil que vous utilisez, vous pouvez avoir une liste d’améliorations et de suggestions pour commencer.

Cependant, peu importe d’où vous partez, il existe une poignée de moyens courants et efficaces pour réduire le TTFB dans WordPress. Jetons un coup d’œil à 6 conseils clés pour la réduction des temps de réponse des serveurs grâce aux plugins WordPress et à d’autres outils.

  1. Utilisez la mise en cache sur votre site WordPress
  2. Exploiter un réseau de diffusion de contenu (CDN)
  3. Optimisez votre base de données WordPress
  4. Utilisez un fournisseur de système de nom de domaine (DNS) Premium
  5. Gardez votre site léger en supprimant les plugins inutiles
  6. Mettez à niveau votre hébergement WordPress

 

1. Utilisez la mise en cache sur votre site WordPress

Si vous ne disposez pas déjà d’une mécanisme de mise en cache sur votre site WordPress, nous vous recommandons d’en installer un afin de réduire le TTFB. La mise en cache réduit la charge sur le serveur de votre site, ce qui permet de transmettre et d’afficher ses données plus rapidement.

En tant qu’utilisateur de WordPress, il existe de nombreuses façons d’utiliser la mise en cache sur votre site Web WordPress. L’une des méthodes les plus simples consiste à utiliser un plugin de mise en cache tel que W3 Total Cache ou WP Rocket :

 

Le plugin WordPress WP Rocket.

 

Avec WP Rocket, vous bénéficiez à la fois de la mise en cache des pages et du navigateur pour réduire les temps de réponse du serveur dans WordPress. Cette solution est également livrée avec une fonction d’optimisation de la base de données qui peut être utile pour réduire le TTFB. Nous discuterons plus en détail de cette option dans un moment.

WP Rocket est un plugin premium, avec des plans à partir de 49 $, ce qui comprend un an de support et de mises à jour. Une fois que vous vous inscrivez pour un compte, vous pouvez installer le plugin WordPress WP Rocket, activer votre licence, puis naviguer dans les paramètres pour configurer le cache.

 

 

2. Exploiter un réseau de diffusion de contenu (CDN)

Comme nous l’avons évoqué précédemment, un CDN peut contribuer à améliorer la vitesse du site et à réduire la TTFB. Il s’agit d’un réseau de serveurs distribués situés dans le monde entier, qui permet à votre site d’être chargé depuis le centre de données le plus proche de l’emplacement de chaque visiteur. Cela minimise la distance que les données doivent parcourir pour récupérer et afficher votre site WordPress, ce qui se traduit par des temps de chargement plus rapides.

Vos options pour utiliser un CDN sur votre site WordPress varieront en fonction de votre hébergeur. Par exemple, certains plans intègrent des fonctions de CDN, tandis que d’autres imposent des restrictions sur les plugins ou services de CDN que vous pouvez utiliser.

Si vous voulez savoir comment réduire les temps de réponse des serveurs, une option populaire qui vaut la peine d’être vérifiée est le CDN gratuit de Cloudflare :

 

Le CDN de Cloudflare.

 

Le CDN Cloudflare peut aider à réduire la pression exercée sur votre serveur en déchargeant la consommation de bande passante vers ses propres centres de données. En retour, cela peut vous aider à obtenir de meilleurs scores TTFB.

Une autre chose que nous aimons à propos de cette solution, c’est que de nombreux plugins de mise en cache WordPress populaires sont livrés avec une option vous permettant de configurer Cloudflare CDN dans leurs paramètres. Cela inclut à la fois WP Rocket et W3 Total Cache.

Pour en savoir plus sur le CDN Cloudflare, vous pouvez visiter le site officiel. Vous pouvez également consulter cet article pour connaître d’autres moyens de réduire les temps de réponse des serveurs à l’aide de plugins WordPress.

 

3. Optimisez votre base de données WordPress

Les pages WordPress sont constituées de fichiers dynamiques qui prennent généralement plus de temps à charger que les fichiers texte statiques. Si la base de données WordPress qui héberge ces fichiers est trop volumineuse, cela peut augmenter le TTFB de votre site.

Heureusement, vous pouvez alléger un peu ce poids en optimisant votre base de données WordPress. La façon la plus rapide et la plus simple de le faire est d’utiliser un outil tel qu’Autoptimize.

Il s’agit d’un plugin WordPress gratuit que vous pouvez utiliser pour :

  • Minimiser les scripts et les styles en cache
  • Optimisation et chargement paresseux des images
  • Report des scripts dans le pied de page
  • Minimiser le HTML

Si vous utilisez le plugin WP Rocket que nous avons mentionné dans les deux dernières sections, vous pouvez également tirer parti de sa fonction d’optimisation de la base de données. Dans les paramètres de la base de données du plugin, vous aurez la possibilité de :

  • Planifier des nettoyages automatiques de la base de données
  • Optimiser les tables et supprimer les plugins que vous n’utilisez plus
  • Nettoyage des révisions et des brouillons de messages

WP Rocket est un plugin premium robuste, livré avec une large variété de fonctionnalités pour booster les performances de votre site. Cependant, si vous recherchez une option gratuite, nous vous recommandons d’utiliser Autoptimize.

 

4. Utilisez un fournisseur de système de nom de domaine (DNS) Premium

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les temps de consultation des DNS jouent un rôle dans le TTFB. Par conséquent, si vous essayez de réduire le TTFB et d’améliorer les temps de réponse du serveur, il peut être utile d’utiliser un fournisseur de DNS premium comme Amazon Route 53, plutôt qu’une solution gratuite.

Pour les non-initiés, un DNS est essentiellement un annuaire téléphonique pour l’internet. C’est lui qui traduit votre adresse IP en domaine de votre site web, ce qui permet aux visiteurs de trouver votre site.

Comme c’est le cas pour de nombreux outils de gestion et de maintenance de sites web, les versions premium d’un logiciel de gestion de site web sont disponibles. Les DNS offrent souvent de meilleures performances que les options gratuites. Comme pour les CDN, un DNS dispose de plusieurs serveurs situés dans le monde entier, et une solution premium vous fournira généralement un meilleur accès à un réseau plus vaste.

 

5. Gardez votre site léger en supprimant tous les plugins inutiles

Tout comme pour l’optimisation de votre base de données WordPress, garder votre site aussi léger que possible peut aider à réduire le TTFB et améliorer les performances globales. Pour éliminer le poids inutile, vous pouvez supprimer tous les plugins inutilisés ou superflus installés sur votre site web.

Un trop grand nombre de plugins peut ralentir votre site et augmenter les temps de réponse du serveur. Par conséquent, il est préférable d’être sélectif quant aux plugins que vous installez sur votre site Web et de veiller à les mettre à jour régulièrement. Si vous n’avez plus besoin d’un plugin spécifique, désactivez-le et supprimez-le entièrement de votre site. Cela vous permettra de minimiser l’encombrement inutile et rendre le site web plus léger.

Si ce n’est pas quelque chose que vous avez le temps ou l’énergie de gérer vous-même, vous pouvez envisager un forfait de maintenance WordPress. Par exemple, chez Weapzy, nous offrons de nombreux plans et services qui peuvent vous aider à garder votre site à jour, léger et performant à des niveaux optimaux.

 

6. Mettez à jour votre hébergement WordPress

Votre hébergeur joue un rôle essentiel dans la vitesse et les performances de votre site. Donc, si vous souffrez de temps de chargement lents et d’un TTFB problématique (et que les conseils susmentionnés n’ont pas aidé), il est peut-être temps de considérer  à changer d’hébergeur ou au moins mettre à jour votre plan.

L’hébergeur WordPress que vous choisirez déterminera le type et l’étendue de vos services. Cela affecte également la vitesse du site. Après tout, si vous utilisez un hôte rapide, vous pouvez probablement vous attendre à un TTFB rapide.

Si vous utilisez actuellement un plan d’hébergement partagé, cela peut être l’une des raisons de l’augmentation de la TTFB. Les plans d’hébergement mutualisé ont souvent des ressources insuffisantes pour gérer les sites à fort trafic, sans parler de l’équipement et de la puissance nécessaires pour rendre chaque site aussi rapide que possible.

Par conséquent, nous recommandons de passer d’un hébergement mutualisé à un hébergement géré pour WordPress afin de réduire le TTFB. Il existe de nombreux fournisseurs d’hébergement WordPress en nuage et géré qui proposent des plans très performants qui ne vous ruineront pas.

 

 

Foire aux questions ☝️

TTFB est l’abréviation de Temps jusqu’au premier octet. Il mesure le temps que met le premier élément de données de votre site à s’afficher dans le navigateur d’un utilisateur.

Il existe trois composants principaux qui constituent le TTFB. Le premier est le temps nécessaire au navigateur pour envoyer la requête HTTP au serveur, ce qui peut inclure les temps de consultation du DNS et autres. Le deuxième est le temps nécessaire au serveur pour traiter cette requête et générer une réponse. Le troisième et dernier facteur est le temps nécessaire au serveur pour transmettre le premier octet de la réponse au navigateur.

Si vous souhaitez mesurer le taux de conversion de votre site WordPress, vous avez plusieurs possibilités. Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez utiliser des outils en ligne tels que WebPageTest, Pingdom ou GTMetrix. Tous ces sites sont gratuits et fournissent une foule d’informations sur la vitesse et les performances de votre site. Une autre option consiste à mesurer le TTFB via Chrome DevTools.
Il existe une variété de méthodes que vous pouvez utiliser pour réduire le TTFB sur votre site WordPress et, par conséquent, améliorer les temps de réponse du serveur. Cependant, certaines techniques sont plus rapides et plus faciles que d’autres.

Par exemple, vous pouvez envisager d’utiliser un plugin de mise en cache ou de mettre en œuvre un CDN sur votre site WordPress. Vous pouvez le faire avec des solutions telles que WP Rocket et Cloudflare. Si cela ne vous aide pas, vous devrez peut-être utiliser un fournisseur de DNS premium ou mettre à niveau votre plan d’hébergement WordPress.

Mesurer le TTFB de votre site WordPress ne signifiera pas grand-chose si vous n’avez pas une idée générale de ce qu’est un bon temps. Le TTFB standard se situe entre 200 ms à 600 ms donc si vous vous situez dans cette fourchette, tout va probablement bien.

Cependant, plus cette mesure est faible, mieux c’est. Idéalement, vous voudrez qu’elle soit inférieure à 100 ms, bien qu’il s’agisse de performances supérieures et que cela puisse être difficile si vous avez un site Web complexe. D’un autre côté, tout ce qui est supérieur à 600 ms est un problème que vous devez résoudre dès que possible.

 

Conclusion 🎁

Le TTFB est une métrique importante qui affecte la vitesse et les performances globales de votre site. Si le TTFB de votre site est supérieur à 600 ms, il peut en résulter une mauvaise expérience utilisateur et avoir un impact négatif sur votre référencement.

Dans cet article, nous avons vu comment réduire le TTFB, les performances de votre site et comment améliorer les temps de réponse du serveur pour votre site web :

  1. Utilisez la mise en cache avec un plugin tel que WP Rocket.
  2. Utilisez un CDN, soit par le biais de votre fournisseur d’hébergement WordPress, soit par un plugin WordPress comme Cloudflare.
  3. Optimisez votre base de données WordPress en utilisant un plugin tel que Autoptimize.
  4. Utilisez un fournisseur de DNS premium.
  5. Gardez votre site léger en supprimant les plugins inutiles.
  6. Mettez à niveau votre hébergement WordPress.

Savoir comment améliorer le TTFB n’est qu’un moyen parmi d’autres d’améliorer les temps de chargement de votre site WordPress. Si vous avez besoin d’aide pour optimiser la vitesse de votre site, nous sommes là pour vous aider.

Chez Weapzy, nous fournissons des plans de soins et des services d’optimisation de la vitesse de WordPress pour aider à garder votre site (et les sites de vos clients) aussi rapide que possible. Consultez-les dès aujourd’hui !

Vous voulez donner votre avis ou participer à la conversation ? Ajoutez vos commentaires 🐦 sur Twitter.

Partage !

Facebook
LinkedIn
D'autres Contenus WordPress

Articles WordPress

Obtenez le Diagnostique Technique de votre site GRATUITEMENT 

Faites passer votre site internet dans les mains de notre Intelligence Artificielle & de notre équipe d’Experts WordPress pour voir les points à améliorer ou à rapidement corriger !

Parfait !

Vos données ont bien été envoyée !

W3Po, notre Intelligence Artificielle , ainsi que toute notre équipe d’Experts travaillent déjà sur votre site internet ! 

Nous allez recevoir votre audit dans une dizaine de minute !